Newsletter

Newsletter

SEIC - janvier 2023

Découvrez la dernière Newsletter de SEIC !

Au sommaire:

  • EnergeÔ Vinzel : Un forage à 2’300 mètres sous terre qui ne passe pas inaperçu sur terre
  • Action de soutien : SEIC s’engage auprès de la SPA La Côte
  • Courts métrages MegaWhat : SEIC collabore à MegaWhat, une série qui démêle le vrai du faux sur des questions énergétiques
  • Label de qualité : Renouvellement des certificats naturemade star de SEIC

Vers la Newsletter de janvier 2023

Trucs et astuces en matière d'électricité

Trucs et astuces en matière d'électricité

Petits gestes et grandes économies

Vous souhaitez diminuer votre facture d’électricité?

Nous vous proposons quelques gestes simples du quotidien qui vous permettront de diminuer votre consommation.

 

Pour plus d'informations

Newsletter

Newsletter

SEIC novembre 2022

Découvrez la dernière Newsletter de SEIC !

Au sommaire:

  • SPA La Côte – Au-Potageer.ch : choisissez l’association que SEIC soutiendra en 2023
  • Ton apprentissage chez SEIC
  • Livraison du troisième transformateur du poste de Gland
  • Internet ultrarapide à Luins, Vinzel, Bursinel et Dully grâce à la fibre optique

Vers la Newsletter de novembre 2022

Newsletter

Newsletter

SEIC novembre 2022

Découvrez la dernière Newsletter de SEIC !

Au sommaire:

  • Electricité: Augmentation de la capacité du poste de transformation de Gland
  • SEIC, partenaire officiel du Caribana Festival pour la mobilité électrique
  • Electricité: Une nouvelle station électrique à Luins pour répondre à de nouveaux besoins
  • ThermorésÔ: Extension du réseau de chauffage à distance

Vers la Newsletter de mai 2022

FAQ Hausse des tarifs d'électricité 2023

Le tarif de l’électricité comporte différents composants :

  • le tarif de l’énergie qui correspond au prix de l’énergie électrique
  • le tarif de l’utilisation du réseau, c’est-à-dire le prix pour le transport de l’électricité de la centrale au consommateur via le réseau
  • les redevances aux collectivités publiques qui correspondent aux taxes communales et cantonales*
  • le supplément perçu sur le réseau est une redevance fédérale perçue uniformément à l’échelle du pays pour l’encouragement des énergies renouvelables, le soutien de la grande hydraulique et l’assainissement écologique des centrales hydrauliques. Son montant est fixé chaque année par le Conseil fédéral. Comme les années précédentes, il s’élève au maximum légal de 2.3 cts/kWh.

 

* A noter que l’ElCom n’a pas inclus les taxes cantonales dans son graphique.

 

En comparaison avec la moyenne suisse, la composition du tarif de l’électricité 2023 en centimes par kilowattheure (cts/kWh) pour un ménage moyen à Gland est la suivante*:

 

*Taxes cantonales de 0.62 cts/kWh non incluses par analogie avec l’ElCom qui ne les prend pas en compte dans son calcul.

L’électricité ne se trouve pas en tant que telle dans la nature. Elle est produite en turbinant de l’eau (en Suisse ce procédé est plus particulièrement utilisé) ou en chauffant de la vapeur d’eau qui fait tourner des turbines thermodynamiques. La chaleur nécessaire à générer la vapeur est produite par des réacteurs nucléaires ou en brûlant du charbon, du gaz ou du pétrole. En conséquence, le prix de l’électricité dépend de l’évolution des prix des matières premières utilisées pour sa production.

Sur le marché de gros, on observe une forte hausse des prix dans toute l’Europe depuis le milieu de l’année 2021. Cela s’explique par les prix élevés du gaz, qui ont connu une hausse exceptionnelle suite à la guerre en Ukraine. Avant cela, la forte hausse des prix du charbon consécutive à l’augmentation des importations chinoises lors de la reprise économique post-covid, les prix élevés des certificats CO2 conséquence des attentes d’une règlementation climatique plus stricte en Europe, ainsi que la capacité de production inférieure à la moyenne des centrales nucléaires françaises ont également fait grimper les prix.

Le marché suisse de l’électricité étant étroitement lié au marché européen, les augmentations de prix ont également un impact sur la Suisse : Cette hausse des prix se répercute sur la composante « énergie » du tarif d’électricité. De nombreuses entreprises d’approvisionnement en électricité achètent une partie prédominante de leur électricité sur le marché de gros. En raison de l’augmentation des prix du marché, elles ont désormais des coûts d’approvisionnement en énergie plus élevés, qu’elles répercutent ensuite sur les clients de l’approvisionnement de base, c’est-à-dire les ménages privés, par le biais de tarifs plus élevés.

Les tarifs pour l’approvisionnement de base augmenteront sensiblement l’année prochaine chez de nombreux gestionnaires de réseau. Un ménage suisse moyen (profil de consommation supposé 4’500 kWh par an) paiera 26.95 centimes par kilowattheure (ct./kWh) en 2023 ce qui correspond à une augmentation de 5.77 ct/kWh (+ 27 %).

  • Les coûts d’utilisation du réseau ou d’acheminement passent de 9 ct./kWh à 10.5 ct./kWh (+ 7 %)
  • Les prix de l’énergie de 9 ct./kWh à 13.1 ct./kWh (+ 64 %)
  • Les redevances dues aux collectivités publiques augmentent de 0.9 ct./kWh à 1.0 ct./kWh (+ 11 %)*
  • Le supplément fédéral pour le réseau reste inchangé au maximum légal de 2.3 ct./kWh.

La situation des petites et moyennes entreprises (profil de consommation supposé 150’000 kWh par an) en Suisse est la suivante : les coûts du réseau, les coûts de l’énergie et le supplément de réseau augmentent. Le tarif total augmente ainsi de 27%.

* Le calcul de l’ElCom ne tient toutefois pas compte des taxes cantonales.

 

Pour SEIC, un ménage moyen consommant 4’500 kWh/an à Gland paiera 28.19 cts/kWh ce qui correspond à une augmentation de 23.3%*.

  • Les coûts d’acheminement passent de 9.99 ct./kWh à 10.73 ct./kWh (+ 7.4 %).
  • Les prix de l’énergie de 7.65 ct./kWh à 12.25 ct./kWh (+ 60.1 %).
  • Les redevances dues aux collectivités publiques communales restent inchangées et se montent à 2.3cts/kWh.
  • Les taxes cantonales sont de 0.62 cts/kWh, comme en 2022.
  • Le supplément fédéral pour le réseau reste inchangé au maximum légal de 2.3 cts/kWh.

Pour les petites et moyennes entreprises  l’augmentation sera de 24.3% soit ce qui correspond à 26.54 cts/kWh.

*Les taxes cantonales sont inclues dans le calcul pour SEIC

Les hausses de prix de l’énergie sont différentes d’un fournisseur à l’autre. En effet, une éventuelle hausse des tarifs ne dépend pas seulement de l’évolution des prix sur le marché de gros, mais aussi de la stratégie d’approvisionnement et du portefeuille de production d’une entreprise d’approvisionnement en énergie : les fournisseurs d’électricité qui produisent eux-mêmes une grande partie de leur électricité sont moins touchés par la hausse des prix sur le marché de gros. Il en va de même pour les fournisseurs d’électricité qui achètent leur électricité à long terme sur le marché. Ceux qui n’ont pas ou peu d’autoproduction et une stratégie d’achat plutôt axée sur le court terme sont davantage touchés par les prix élevés actuels du marché et augmenteront donc davantage leurs tarifs.

Pour ce qui est du tarif de l’électricité dans son ensemble, la taille du fournisseur, les caractéristiques topographiques et le montant des redevances aux collectivités publiques jouent également un rôle.

Les dispositions légales autorisent une augmentation des tarifs. Un fournisseur d’électricité est tenu de justifier les hausses des tarifs de l’électricité auprès de la commission de l’électricité (ElCom). La justification doit indiquer quelles modifications de coûts sont à l’origine de la hausse.

Les quelque 620 gestionnaires de réseau et fournisseurs d’électricité en Suisse doivent communiquer leurs tarifs à l’ElCom chaque année avant la fin du mois d’août. L’ElCom peut toutefois rectifier les augmentations injustifiées des prix de l’électricité en imposant la rétrocession des montants encaissés en trop à cause des tarifs trop élevés par une baisse des tarifs les années suivantes. Elle intervient soit de sa propre initiative (d’office), soit à la suite de notifications ou de demandes de consommateurs finaux.

Sur la base des calculs de coûts remis chaque année par les gestionnaires de réseau à l’ElCom, cette dernière procède à des enquêtes afin de déterminer s’il existe des indices de tarifs contraires à la loi et s’il faut éventuellement ouvrir une procédure formelle de contrôle des tarifs.

En Suisse, seuls les grands clients dont la consommation est supérieure à 100 000 kWh par an peuvent choisir librement leur fournisseur d’énergie. Les clients dont la consommation d’électricité est inférieure à 100 000 kWh (notamment presque tous les ménages privés) ne peuvent pas choisir librement leur fournisseur d’électricité et sont liés au gestionnaire du réseau de distribution local dans l’approvisionnement de base. Cela signifie qu’en règle générale, les ménages privés ne peuvent pas changer de fournisseur d’électricité.

Les tarifs de l’électricité définitifs pour les clients finaux dans l’approvisionnement de base sont publiés par les fournisseurs d’électricité à la fin du mois d’août au plus tard. Au début du mois de septembre, ils peuvent également être consultés et comparés sur le site Internet de l’ElCom concernant les prix de l’électricité https://www.prix-electricite.elcom.admin.ch/

Les tarifs sont fixés pour une année et ne peuvent pas être modifiés en cours d’année. Les tarifs pour 2023 sont publiés fin août 2022. L’adaptation suivante ne sera possible que pour l’année tarifaire 2024.

Cette question ne relève pas de la compétence des Gestionnaires de réseaux de distribution (GRD), ni de l’ElCom mais des milieux politiques.

Swissgrid est responsable de l’exploitation sûre du réseau de transport. L’électricité ne peut pas être stockée dans le réseau de transport, l’injection et le soutirage d’électricité doivent donc toujours être égales. Cela signifie que la production et la consommation d’énergie doivent toujours être équilibrées. Cet équilibre est atteint grâce aux services système (SDL), c’est-à-dire que de l’énergie supplémentaire est injectée dans les systèmes ou soutirée du système afin de maintenir l’équilibre.

Conformément à l’article 15 de la LApEl, les coûts des services système constituent des coûts imputables du réseau, que Swissgrid facture aux gestionnaires de réseau suisses. Ceux-ci facturent à leur tour les coûts à leurs consommateurs finaux.

Les tarifs des services système sont soumis à l’évolution des prix sur les marchés internationaux de l’électricité.

Swissgrid ne doit pas seulement acquérir les prestations SDL à des prix massivement plus élevés pour 2023, mais a déjà dû le faire depuis l’été 2021. Etant donné que Swissgrid, en tant que gestionnaire de réseau de l’échelon supérieur, doit publier ses tarifs pour l’année suivante dès le mois d’avril, les estimations se basent sur des connaissances qui précèdent d’environ 12 à 18 mois l’acquisition effective. C’est pourquoi elle a dû acheter l’énergie pour l’année 2021 (le calcul des tarifs a eu lieu au premier trimestre 2020) et pour l’année en cours 2022 (le calcul des tarifs a eu lieu au premier trimestre 2021) à des prix supérieurs à ceux qu’elle avait effectivement budgétisés. Les tarifs 2023 de Swissgrid ne reflètent donc pas seulement les prix attendus pour 2023, mais constituent également une contribution à la compensation du manque de couverture des années 2021 et 2022.

En savoir plus

Tarifs d'électricité 2023

Tarifs d'électricité 2023

 

Hausse des tarifs en 2023

Malgré une bonne stratégie d’achat à long terme et une bonne maîtrise des coûts, la situation actuelle des marchés force SEIC à augmenter ses prix de l’énergie de 60% en moyenne. Les frais d’acheminement connaîtront quant à eux une augmentation moyenne de 7.4%, répercussion des coûts d’utilisation du réseau national et de l’adaptation nécessaire des réseaux à la transition énergétique. La hausse pour un ménage moyen sera de 25%, soit une augmentation de CHF 20.- par mois.

 

Le prix de l’énergie

SEIC ne produisant qu’une petite partie de l’énergie qu’elle distribue à ses clients, elle s’approvisionne principalement sur les marchés internationaux des matières premières. Pour contenir la forte volatilité que connaissent ces marchés, la stratégie d’achat de SEIC est de diversifier les contrats d’approvisionnement. Ainsi, c’est grâce à des contrats signés en période de bas prix qu’elle parvient cette année à maîtriser partiellement l’envolée inouïe des prix de l’énergie. En conséquence, l’augmentation moyenne pour les clients de SEIC sera de 60% en 2023.

 

Les frais d’acheminement

Principalement à cause des prix en forte hausse que connaissent les marchés de l’électricité depuis fin 2020, Swissgrid – gestionnaire et propriétaire du réseau de transport national d’électricité – augmente ses tarifs pour 2023. De plus, les services-système, c’est-à-dire l’énergie de réglage qui permet d’équilibrer les réseaux, passeront à 0.46 centime par kilowattheure, contre 0.16 centime en 2022. L’ensemble de ces frais, rétrocédés à Swissgrid, sont inclus dans les tarifs d’acheminement des distributeurs d’électricité, c’est pourquoi « le timbre » sera pour les clients de SEIC 7.4% plus élevé qu’en 2022.

 

Les taxes et émoluments restent inchangés

Aucune évolution n’est à noter à ce jour pour les taxes fédérales, cantonales et communales.

 

En général

Compte tenu de ces trois composants du prix, la facture globale d’électricité d’un ménage consommant 4’500kWh par an augmentera en 2023 de 25% en moyenne à volume d’électricité consommé identique.

L’établissement des tarifs de l’énergie, tout comme ceux d’acheminement ne sont pas librement établis par le distributeur mais doivent satisfaire aux critères de l’autorité fédérale indépendante de régulation dans le domaine de l’électricité (ELCom). La Confédération veille ainsi à ce que les prix soient équitables pour les clients.

 

Consultez les tarifs 2023 – Particuliers

Consultez les tarifs 2023 – Entreprises

 

Un concentré d’énergie pour le Caribana Festival

Un concentré d’énergie pour le Caribana Festival

Éclairage, scènes, stands, SEIC a assuré l’approvisionnement du Caribana et, grande première, installé 6 bornes de recharge pour les véhicules électriques des festivaliers.


Le Caribana Festival alimenté par SEIC

A l’occasion de cette 30ème édition, SEIC a réalisé les infrastructures et raccordements nécessaires à l’alimentation électrique du Caribana Festival. A savoir, que les besoins en énergie du festival représentent environ 18’000 kWh, soit l’équivalent d’une consommation moyenne de 10 ménages à l’année.

Afin de garantir l’approvisionnement en électricité du Festival – essentiel à l’éclairage général et au bon fonctionnement des scènes, stands, bornes de recharge et différents équipements temporaires – nos équipes ont mis en place les moyens techniques suivants :
– Montage d’une station provisoire de 630 KVA
– Réalisation de l’alimentation principale MT (20 kV)
– Tirage et raccordement des câbles BT (400 V)
– Pose d’un groupe électrogène de secours de 250 KVA
– Mise à disposition d’un service d’intervention 24h/24

De l’électricité pour les véhicules des festivaliers

En tant que partenaire officiel pour la mobilité électrique, SEIC a mis à disposition 8 bornes de recharge et offert le plein d’énergie aux festivalier·e·s qui sont venu·e·s en voiture électrique au Caribana Festival dont l’objectif est de devenir le premier festival de musique open air décarboné.

Nos installateurs électriciens se sont occupés de l’installation, des raccordements électriques et de la mise en service des bornes de recharge Private ONE fournies par notre partenaire Greenmotion/ Eaton.

Augmentation de la capacité du poste de transformation de Gland

Pour répondre à l’augmentation de la puissance nécessaire au développement des activités économiques de la zone de desserte de SEIC, le poste de transformation haute/moyenne tension, inauguré en 2015, va entrer en pleine capacité d’ici octobre 2022.

 

Retour sur le projet de renforcement du réseau de la Côte

Le projet de renforcement du réseau haute tension de la Côte, lancé en 2000 par trois partenaires – SEIC, Romande Energie et la Ville de Nyon –, s’est achevé fin 2014. Son but : répondre aux développements économique et démographique de la région tout en assurant, en qualité et en quantité, la fourniture d’électricité. Comprenant l’optimisation et la réalisation de plusieurs lignes et des postes électriques, le réseau s’est doté de capacités et de réserves nécessaires pour permettre d’approvisionner les clients de SEIC à long terme.

Avec le fort développement des activités économiques de la région et notamment l’entrée en fonction d’un grand data center à Gland, le poste de transformation de la commune doit être renforcé. Conçu dès le départ pour accueillir un troisième transformateur, ce poste devrait recevoir ce nouvel élément cet automne. Au préalable, en mars dernier, le nombre d’appareillages (cellules, disjoncteurs, sectionneurs) pour la distribution de l’électricité dans les quartiers de l’aire de desserte a été augmenté.

 

 

Comment ça marche ?

Un réseau électrique

Un réseau électrique est un ensemble d’infrastructures permettant d’acheminer l’énergie électrique de systèmes de production (par exemple : photovoltaïques, centrales hydrauliques) vers les consommateurs finaux (ménages et industries). Ce réseau est constitué de lignes électriques exploitées à différents niveaux de tension, connectées entre elles dans des postes électriques.

Un poste électrique

Un poste électrique, ou poste de transformation, est un élément du réseau électrique servant à la fois à la transformation du niveau de tension et à la distribution d’électricité. À noter que l’électricité est transportée sur de longues distances en haute tension pour réduire les pertes.

Extension du réseau de chauffage à distance à Gland

Préavis de travaux

Le réaménagement de l’espace public et des infrastructures souterraines du Vieux-Bourg de Gland est actuellement étudié par la municipalité. Le projet prévoit le raccordement des bâtiments de ce quartier au réseau de chauffage à distance ThermorésÔ. Dans ce cadre, les premiers travaux pourraient être planifiés dans la Grand-Rue au dernier trimestre de 2022.

Consulter le préavis municipal 

 

ThermoresÔ Gland

En adéquation avec les stratégies énergétiques fédérales, cantonales et communales, l’objectif de ThermorésÔ est d’alimenter plusieurs quartiers de Gland – dont le futur quartier de la Combaz – en chaleur issue d’énergies renouvelables provenant de la région. Composées des centrales de chauffe de Cité-Ouest, d’Eikenøtt et de Grand-Champs, ThermorésÔ fournit actuellement de la chaleur à 75% d’origine renouvelable. A moyen terme, il est prévu d’alimenter ThermorésÔ par l’énergie géothermique provenant du sous-sol de Vinzel et d’offrir une énergie 100 % renouvelable et locale.

ThermorésÔ SA est une société de la Ville de Gland, de Romande Energie, de SEFA et de SEIC.

En savoir plus sur ThermorésÔ

 

 

SEIC renforce son réseau et anticipe les besoins de demain

SEIC renforce son réseau et anticipe les besoins de demain

SEIC adapte son réseau électrique pour favoriser l’essor du renouvelable

En Suisse, de plus en plus de propriétaires font le choix du photovoltaïque. Une révolution qui doit permettre d’accélérer sa transition énergétique. Mais ce mode de production décentralisée nécessite une adaptation des réseaux électriques. Une mission que SEIC mène de manière proactive en anticipant les besoins de demain.

 

De la centralisation à la décentralisation

Historiquement, les réseaux électriques ont été construits dans le but de transporter l’énergie des centrales de production aux consommateurs, via les réseaux de haute et moyenne tension puis de basse tension. Mais avec l’avènement des énergies renouvelables, photovoltaïque notamment, la production d’électricité se décentralise, ce qui implique que les réseaux doivent évoluer.

 

SEIC anticipe l’avenir

Face à ce changement de paradigme, SEIC s’engage activement pour répondre aux défis de la transition énergétique. Elle effectue dans ce cadre des modélisations afin de simuler différents scenarii d’évolution. L’entreprise évalue également le potentiel de production d’énergie solaire des bâtiments existants et des zones à bâtir de manière à anticiper l’intégration du photovoltaïque dans l’infrastructure existante. Des mesures de renforcement sont intégrées dès lors que les capacités du réseau sont en jeu.

 

Optimiser son autoconsommation

Les solutions de stockage sur le réseau laissent présager de belles perspectives. Toutefois, il est judicieux que chaque propriétaire étudie la possibilité d’avoir une batterie de stockage afin d’augmenter son autoconsommation ou qu’il considère partager sa production avec ses voisins en constituant un Regroupement pour la consommation propre (RCP).

 

Pour plus d’information, le responsable du Service Réseaux est à disposition : jerome.rampazzo@seicgland.ch